Pollution de l’air et vélo: danger!

En île de France, la pollution tue plus de cycliste que les voitures!  C’est l’une des conclusions de cette étude de l’ORS. Rassurez-vous, cette étude explique aussi que le bénéfice pour la santé de faire du sport tous les jours l’emporte largement sur les risques de faire du vélo.

Si le vélo est une solution pragmatique pour lutter contre la pollution urbaine, la pollution est un vrai danger pour le cycliste.

Exposition à la pollution proche du trafic

Comme le montre le tableau ci dessous, la pollution proche du trafic est beaucoup plus élevée que la pollution de fond, presente dans le reste de la ville. Ainsi, même si vous faites du velo en dehors des périodes de pic de pollution, la pollution locale peut largement dépasser les valeurs limites recommandés.

pollution et vélo: pollution a proximité du trafic

Les cyclistes sont moins exposés que les autres usagers de la route.

image

Source: projet Aircity

Selon une étude du Monde, les marcheurs et les cyclistes sont les usagers de la route les moins touchées par la polution. Cela s’explique surtout par le fait qu’ils ne sont pas confinés dans un véhicule, qu’ils sont légèrement plus loin de la source de pollution, et qu’ils peuvent se déplacer facilement sans prendre le risque de rester bloqué dans les bouchons.

Limiter les dégâts de la pollution à vélo

L’exposition des cyclistes à la pollution est donc moins pire que pour les autres usagers de la route, mais le problème est qu’à velo…il faut respirer! Lors de l’effort, nous respirons entre 10 et 15 fois plus que lors d’une simple marche. Évidement, respirer 15 fois plus d’air contaminé par des polluants n’est pas l’idéal pour vos poumons.

Voici quelques conseils afin de limiter au maximum votre exposition lorsque vous prener votre vélo.

La plupart des villes publient sur internet les niveaux de pollution par station. Cela vous permet de déterminer quel est le meilleur moment pour sortir ou quel est le meilleur endroit à visiter pour éviter la pollution.

Utilisez un (bon) masque anti-pollution. La plupart ne sont pas encombrants et limitent l’inhalation des particules fines PM10 et PM2,5 (filtre simple), et de certains gaz comme les Composes organiques volatils ou le SO2 (filtre a charbon actif). Certains gaz, comme le CO (monoxyde de carbone) ne peuvent pas être filtrés par des filtres standards.

Si vous devez faire du vélo en ville, nous vous conseillons de vous débrouiller pour prendre un maximum les voies loin du trafic, et vous retrouver en début de file aux feux rouges, afin éviter les pots d’échappements. Si vous êtes complètement bloqués dans les bouchons, descendez de votre vélo et éloignez-vous.

Ne forcez pas trop, pour éviter d’être essoufflé et respirer de grands bols d’air vicié.

Éventuellement, investissez dans un purificateur d’air. Vous ne pouvez pas contrôler la qualité de l’air extérieur, mais l’utilisation d’un purificateur fera du bien à vos poumons lorsque vous rentrerez chez vous.

Militez! Poussez vos amis à faire du vélo, interpellez vos élus sur twitter (et mettez nous en CC!), adhérez à une association…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *