Dépolluer l’air et en faire des bijoux!

L’artiste Daan Roosegaarde, basé à Rotterdam a conçu une tour permettant de dépolluer l’air et d’en faire des bijoux. A l’origine du projet : Roosegaarde explique « Il est vraiment étonnant que nous acceptions la pollution de l’air telle qu’elle est« . Conçue initialement pour la ville de Pékin, cette tour est le fruit de deux années de travail des designeurs et ingénieurs.

Tour à dépolluer

L’installation est un purificateur d’air ionniseur géant, le plus grand jamais construit, qui absorbe près de 30 000 mètres cubes d’air par heure et en extrait la pollution. La fine poussière de pollution récupérée est ensuite agglomérée et compactée pour en faire des « pierres », des bijoux de pollution.  Chaque pierre, correspond à 10 000 mètres cubes d’air dépollué, autrement dit, un don de 10 000 mètres cubes d’air propre à la ville où la tour est installée. Fun-fact : la poussière est constituée largement de carbone, et donc – très théoriquement – pourrait être transformé en diamant s’il est soumis à une très forte pression!

Poussière 1

Comment ça marche ? Comme un purificateur d’air ionniseur classique : une fois sous tension, les électrodes de la tour vont envoyer des ions positifs dans le flux d’air entrant. Ces ions vont se fixer sur les fines particules présentes dans l’air et vont permettre la capture de ces particules sur les électrodes opposées. Ce système permet de capturer des micro particules difficiles à récupérer, et de nettoyer l’air de cette pollution hautement nocive (lire l’article sur la composition de la pollution atmosphérique)

La puissance électrique requise de cette tour à dépolluer est plutôt modeste, de l’ordre de 1400 Watt (comparable à une bouilloire électrique). La prochaine étape est d’équiper la tour de panneaux solaires; rendant la tour totalement positive pour environnement.

Maintenant que le prototype fonctionne il dépollue l’air de Rotterdam., le designer a lancé une campagne Kickstarter pour vendre les pierres de pollution issues de la filtration, et emmener le prototype autour du monde pour dépolluer l’atmosphère, et surtout présenter son prototype.

On a déjà des fermes éoliennes productrices d’électricité, à quand les fermes à dépolluer productrices de diamants?

2 Comments

  1. asus 14 septembre 2015
    • 2xU 14 septembre 2015

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *